Egon Schiele, itinéraire d’une vie tumultueuse

Egon Schiele figure parmi les artistes du XXème siècle les plus provocateurs de Vienne. Sa vie et son œuvre sont teintées d’un érotisme certain qui ont autant scandalisé ses contemporains qu’elles nous fascinent aujourd’hui. Aussi, les femmes ont inspiré le peintre qui leur a consacré de nombreuses peintures. On y voit notamment se dessiner sous le pinceau de l’artiste les formes de sa petite sœur Gerti et celles de Wally Neuzil, son seul grand amour, qu’il finira par sacrifier alors que la Première Guerre mondiale vient bouleverser l’humanité.

Déçu par les nombreux films qui ont tenté de raconter l’existence tumultueuse du peintre, Dieter Berner découvre à la lecture du roman d’Hilde Berger tant le rapport particulier d’Egon à la sexualité que ses relations peu conventionnelles avec ses modèles. Dieter Berner et Hilde Berge qui avaient déjà collaboré par le passé commencent alors à travailler sur un scénario.

Ainsi est né le film Egon Schiele.

 

Il s’agissait non seulement pour le réalisateur de faire le portrait de ce peintre phare de sa génération tout en racontant les coulisses de certaines de ses œuvres mythiques, mais également de parler d’une période effervescente et intense de la vie : la jeunesse. A travers le personnage d’Egon interprété avec brio par Noah Saavedra, Dieter parle aussi de sa génération. Le réalisateur s’explique « notre génération devait imaginer quelque chose de nouveau, une nouvelle manière de vivre. […] C’est ce qui m’a lié à la génération de Schiele. Une génération qui ne se faisait aucune illusion sur la fin de la monarchie et sur le monde dans lequel ils avaient grandi. »

Avec le film de Dieter Berner, le spectateur plonge alors dans la vie tumultueuse d’Egon Schiele, un artiste qui en 28 ans de vie a su construire un univers unique et des peintures intemporelles qui continuent de nous émouvoir et de nous fasciner deux siècles plus tard.

A propos de Dieter Berner

Né en 1944 à Vienne, Dieter Berner vit actuellement à Retz en Autriche. Après avoir réussi ses examens d’entrée à l’université (Abitur), il suivit le Séminaire Max Reinhardt à Vienne et à Berlin. Ensuite, il travailla en tant qu’acteur au Volkstheater de Vienne pendant deux ans. En 1968, il cofonda avec l’acteur Werner Prinz et le réalisateur Wolfgang Quetes sa propre troupe de théâtre viennoise appelée « Le théâtre du courage ». Il assista également à des pièces à Kassel, au théâtre Neumarkt à Zurich, à l’Académie de théâtre et au Volkstheater. Depuis 1983, il enseigne la réalisation et l’écriture de scenarii dans plusieurs écoles de cinéma de Vienne, Munich et Berlin.

 

 La bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *