Normes et formats des châssis de peinture

La multitude des formats de châssis de peinture peut déstabiliser le peintre béotien : pourquoi une telle diversité ? Comment opter pour telle ou telle dimension ? Pour cela, il convient de se familiariser avec les repères visibles au dos des châssis.

un lot de trois châssis pour peindre

Normes et formats des châssis de peinture
Les châssis de vos futurs tableaux sont tous estampillés d’une lettre et d’un nombre. La lettre sera au choix F, M ou P et correspond aux formats Figure (portrait), Marine ou Paysage. Quant au nombre, il désigne les dimensions standardisées de votre châssis. Par exemple, un châssis de tableau portant la mention « 15F », correspondra à un cadre de 65 cm x 54 cm, destiné à des portraits (ou Figure) ; un châssis estampillé « 60P » désignera un format Paysage de 130 cm x 89 cm, etc.

Pourquoi avoir fixé de tels standards ?
Ces dimensions sont considérées comme idéales, car calculées sur la notion du nombre d’or, pour les formats F et M, et sur la règle de « porte d’harmonie », pour le format P.

D’un point de vue académique, elles permettent d’élaborer la composition picturale de la toile, en fonction des lignes de force. Il faut bien garder à l’esprit que ces normes de formats sont arbitraires : d’une part, elles varient selon les pays et d’autre part, la créativité peut largement s’exprimer en dehors de ces valeurs. Une chaîne de montagnes peinte dans un format marine permettra d’exploiter le côté panoramique du paysage : l’essentiel étant d’être rigoureux sur la composition de l’œuvre, plus que sur le format du châssis.

Pour approfondir ses connaissances, le site de l’Association des Amis de l’Atelier du Temps Passé propose un article sur les formats des châssis de peinture à travers les époques.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez @rougierple