Des pastels aux nuances presque infinies

Les pastels sont des bâtonnets de couleurs aux nombreuses nuances et de textures différentes : on distingue les pastels gras à l’huile ou à la cire ; et les pastels secs, tendres ou durs.

Les pastels gras à l’huile ont été créés par les Japonais vers 1924. Le but était de trouver un médium adaptable à plusieurs supports : papier, carton, bois, toile, plastique, verre, aluminium.

un bâton de pastel gras de marque Sennelier

Ce pastel est plus durable que la peinture à l’huile. Il est facile à manipuler, en utilisant des pinceaux, des couteaux, une spatule, et même les doigts, ou encore en le taillant simplement comme un crayon ou en utilisant le cure-dents pour un travail plus minutieux.

Contrairement aux couleurs du pastel sec, celles des pastels gras à l’huile se mélangent facilement entre elles, permettant ainsi de nombreuses nuances.

Une autre caractéristique du pastel gras à l’huile est qu’il est insoluble dans l’eau, contrairement aux pastels à la cire. On peut donc l’associer à l’aquarelle pour créer des effets originaux.

Pour peaufiner ou corriger le travail, pour nuancer une teinte ou enlever un peu de peinture, du papier, du tissu ou une éponge humide peuvent être très utiles.

Sur ce site, une vidéo de huit minutes montre un artiste à l’œuvre.

Il faut faire très attention qu’il n’y ait pas de poussière sur le tableau et éviter qu’il soit en contact avec toute surface susceptible de l’endommager. Vous pouvez aussi acheter des fixatifs spéciaux pour pastels gras ou mettre une vitre pour protéger la peinture.

Pour ranger et conserver vos pastels gras à l’huile, utilisez simplement une feuille de papier cristal pour chaque pastel, sinon ils risqueraient de coller les uns aux autres.

Pour en apprendre davantage, découvrir des pastellistes et admirer leurs œuvres, suivre des cours, visitez ce site.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez @rougierple