Les calames pour la calligraphie

La calligraphie est un art ancien qui consiste à former les caractères d’une écriture d’une manière esthétique à l’aide d’un pinceau, d’une plume ou d’un calame.

Le calame permet le tracé des traits d’encre avec un encrage variable car il n’a pas de réservoir. Son utilisation s’apparente à celle du porte-plume avec encrier. Le calame permet de réaliser des nuances de trait et des dégradés. Il s’utilise avec une grande variété d’encres (classique, colorée, gouache, acrylique,…).

un calame avec une pointe de 5 mm

Le calame est un morceau de bambou ou de roseau. La dureté ou non du matériau à son importance dans le rendu du trait. Un calame qui provient d’une canne de Provence (une sorte de roseau) est souple et léger et donne une grande douceur dans le trait. Le roseau est généralement fendu pour lui donner de la souplesse. Par contre, le bambou est dur et résistant. Un calame réalisé avec un bambou n’est pas fendu car il ne peut pas être souple du fait de sa dureté naturelle.

Le calame s’entretient simplement avec un chiffon. Il faut éviter de le nettoyer à l’eau car l’humidité risque de faire travailler ses fibres pour ensuite le fendre. Lorsque le bec du calame s’arrondit, il faut songer à le retailler avec des ciseaux ou un cutter.

La maison Rougier & Plé fournit une grande variété de calames pour la calligraphie afin de vous lancer dans cette technique d’écriture ancestrale.

De même, les liens Facebook et Twitter de notre entreprise donnent accès à toute une gamme de calames pour la calligraphie avec les fournitures associées.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez @rougierple